touchant

1. touchant [ tuʃɑ̃ ] prép.
XIVe; p. prés. de 1. toucher
Vx ou littér. Au sujet de... concernant, 1. sur (cf. Relativement à). Diverses opinions touchant une même question. « toutes sortes de doléances touchant la consommation d'eau » (Duhamel). touchant 2. touchant, ante [ tuʃɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• mil. XVIIe; p. prés. de 1. toucher
1Littér. Qui touche, fait naître de la compassion. attendrissant, émouvant. Des paroles touchantes. Subst. Le touchant et le sublime.
2Cour. Qui émeut, attendrit d'une manière douce et agréable. « Lui jetant un regard empreint d'une touchante reconnaissance » (Balzac).
(Avec une légère ironie) « Une docilité d'esprit presque touchante » (Lemaitre ). Comme c'est touchant ! (Personnes) Attendrissant (iron.). Il est touchant de maladresse.

touchant préposition Au sujet de, relativement à : On ne connaît pas la vérité touchant le Masque de fer.touchant (difficultés) préposition Registre Touchant, employé comme préposition (= au sujet de, concernant), appartient à l'expression soignée : quelques mots touchant votre intérêt. ● touchant (synonymes) préposition Au sujet de, relativement à
Synonymes :
- sur
touchant, touchante adjectif Qui touche la sensibilité, attendrit, émeut : Un geste touchant.touchant, touchante (synonymes) adjectif Qui touche la sensibilité, attendrit, émeut
Synonymes :
- émouvant

touchant, ante
adj. Qui touche en attendrissant. Une manifestation très touchante.

I.
⇒TOUCHANT1, -ANTE, part. prés. et adj.
I. — Part. prés. de toucher1.
II. — Adjectif
A. — Vieilli. Qui est très près, à faible distance, presque à toucher. (Dict. XIXe et XXe s.).
Loc. vieillie. À bout touchant. V. bout I A 2 a. Celui qui, pour exécuter sa consigne, a tué à bout touchant ou son frère ou le premier passant inoffensif est un homme sur qui l'on peut compter (BALZAC, Œuvres div., t. 1, 1830, p. 240).
B. — Au fig.
1. Vx. Qui impressionne, produit une émotion qui peut être pénible, désagréable. (Dict. XIXe et XXe s.). Synon. frappant, pénible.
2. [Corresp. à toucher1 I A 6 b] Qui provoque la sympathie, un sentiment de compassion émue. Synon. attendrissant, émouvant. Souvenir, visage touchant; beauté, éloquence, grâce, histoire, lettre, personnalité, scène, sollicitude, tendresse, voix touchante; soins touchants. Cosette, avec cette touchante confiance des enfants qui peut être trompée toujours sans se décourager jamais, avait mis, elle aussi son sabot dans la cheminée. C'est une chose sublime et douce que l'espérance dans un enfant qui n'a jamais connu que le désespoir (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 498). [M. Teste] parlait (...) Et les paroles le plus adroitement touchantes,celles même qui font leur auteur plus près de nous qu'aucun autre homme (..)pouvaient venir à lui (VALÉRY, Soirée avec M. Teste, 1895, p. 21).
P. iron. Maladresse touchante; efforts touchants. Il donnait toute son attention, sa touchante et solennelle attention un peu bête, à l'enfant qui trébuchait (COLETTE, Entrave, 1913, p. 2).
Empl. subst. Le touchant de son visage, la douleur de ses grands beaux yeux, sont rendus merveilleusement par le peintre et le graveur (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 170).
♦ [En appellatif] Ô ma touchante ô ma méchante Au biseau des baisers Les ans passent trop vite (ARAGON, Crève-cœur, 1941, p. 68).
Prononc.: [], fém. [-]. Étymol. et Hist. 1. 1639 part. prés. adj. « qui touche la sensibilité, qui suscite la sympathie, la compassion, l'intérêt » (G. DE SCUDÉRY, Apologie du théâtre, p. 82: par des expressions touchantes); 1679 subst. (B. DE BACILLY, L'Art de bien chanter, p. 44: la pluspart ont du brillant dans la voix sans avoir du touchant); 1730 subst. (LA MOTTE, Discours sur la tragédie, éd. 1754, p. 256: le contraste du sérieux et du touchant); 2. 1789 part. prés. adj. p. iron. (MARAT, Pamphlets, Offrande à la Partie, p. 11: le titre touchant de pères du Peuple). Part. prés. adj. de toucher1.
II.
⇒TOUCHANT2, prép.
Vieilli ou littér. Relativement à, au sujet de. Synon. concernant, à propos de, quant à, sur. Rien de neuf touchant les choses publiques, on est au calme plat (FLAUB., Corresp., 1872, p. 51).
— [En tête de phrase] Touchant mon musicien favori, ma fleur préférée, je m'étais inventé des goûts plus ou moins factices (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 142).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. Ca 1250 (Ban échevinal concernant les savetiers [copie du second quart du XVe s. environ], registre AA 95, f° 21 ds G. ESPINAS, La Vie urbaine de Douai au Moy. Âge, t. 3, p. 232: tout ce que par les dis eswardeurs lui sera requis ou sommé touchans le dit office et marchandise); 1362 (Arch. du Nord, B 10289, f° 8 ds IGLF: autres coses touquans le pays); 1380 (L. C. DOUËT D'ARCQ, Choix de pièces inédites relatives au règne de Charles VI, t. 1, p. 6: instructions [...] toichant le conte de Foix). De touchant1.
STAT. Touchant1 et 2. Fréq. abs. littér.:3 452. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 7 649, b) 4 469; XXe s.: a) 3 936, b) 3 390.

1. touchant [tuʃɑ̃] prép.
ÉTYM. 1380; p. prés. de toucher.
Vieilli ou littér. Au sujet de… Concernant, sur. || Diverses opinions touchant une même matière (→ 1. Faux, cit. 2; et aussi doléance, cit. 4; gestation, cit. 1; indiscuté, cit. 1; nécessaire, cit. 23; obstiner, cit. 4; persil, cit. 1; religion, cit. 2).(En tête de phrase). En ce qui concerne, quant à… (→ Pince, cit. 3).
0 — (…) Je ne sais pourquoi vous avez une mauvaise idée touchant cette femme; vous en reviendrez !
G. Sand, la Mare au diable, IX.
————————
2. touchant, ante [tuʃɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. Déb. XVIIe; p. prés. adj. de toucher.
Qui touche (figuré).
1 (Mil. XVIIe). Vx (langue class.). Séduisant (→ Avenant, cit. 1).
2 Vx (langue class.). Qui impressionne ( Frappant) parfois de manière désagréable ( Pénible).
3 Mod. Qui touche, fait naître une émotion douce, tout intérieure et morale, non dénuée de plaisir. Attendrissant, émouvant, pathétique (cit. 1). || Scènes, cérémonies, pompes (1. Pompe, cit. 5 et 6) touchantes (→ Funérailles, cit. 4; prise, cit. 21). || Parole, histoire, lettre, éloquence touchante (→ Humain, cit. 2; jeune, cit. 14; perdre, cit. 68; redoubler, cit. 7). || Affabilité (cit. 3), affection (cit. 14), fraternité (cit. 11), mansuétude, reconnaissance touchante (→ 2. Frais, cit. 11; gagner, cit. 32). || « Mais la tendre élégie (cit. 2) et sa grâce touchante ». Poétique, tendre. || « Racine n'a rien fait de plus beau (cit. 41), ni de plus touchant ». N. m. || Le touchant et le sublime (→ Beau, cit. 93).(Avec une légère ironie). Attendrissant. || Il est touchant de maladresse. || Des efforts (cit. 23) touchants. || Docilité d'esprit presque touchante (→ Snobisme, cit. 2).
0 — Mais comment voulez-vous, lui disons-nous, que le père Beuve, malgré son touchant désir de tout comprendre, comprenne à fond un talent comme le vôtre ?
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 23 nov. 1863, t. II, p. 135.
CONTR. Comique.
HOM. 1. Touchant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • touchant — touchant, ante 1. (tou chan, chan t ) adj. 1°   Qui est assez près pour toucher. •   Les habitants de Lassano ne nous reconnurent que quand nous fîmes feu sur eux à bout touchant, P. L. COUR. Lett. I, 154. 2°   Terme de géométrie. Point touchant …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • touchant — cela c est sa faute, Ex ea re est in culpa. Touchant le pere, Circa patrem. Touchant ce que tu m escris par tes lettres, etc. Quod scribis de Hermachena, per mihi gratum est. Il y eut diverses opinions touchant ces choses, Varia circa haec opinio …   Thresor de la langue françoyse

  • Touchant — (franz., spr. tūschāng), rührend, bewegend; Touche, Berührung, Neckerei, Beleidigung (s. Tusch); touchieren, tastend berühren, untersuchen; in Rührung versetzen; beleidigen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Touchant — En France, le nom est surtout porté dans le Rhône. On me signale aussi sa présence en Belgique. Reste à savoir quelle est son origine géographique exacte. Il est tentant de faire le rapprochement avec Tuchant, nom d un hameau de la commune du… …   Noms de famille

  • touchant — I. Touchant, [touch]ante. adj. v. Qui touche le coeur, qui esmeut les passions. Un discours touchant. un sermon bien touchant. cela est fort touchant. il nous dit des choses si touchantes que, &c. une musique touchante, une beauté touchante. elle …   Dictionnaire de l'Académie française

  • TOUCHANT — ANTE. adj. Qui touche le coeur, qui émeut. On le dit surtout en parlant D émotions douces et attendrissantes. Un discours touchant. Un sermon bien touchant. Cela est fort touchant. Il nous dit des choses si touchantes, que... Des paroles… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TOUCHANT — préposition. Concernant, sur le sujet de. Il m a entretenu touchant vos affaires, touchant vos intérêts …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • touchant — tou|chant [tu ʃã, tʊ ...] <Adj.> [frz. touchant, adj. 1. Part. von: toucher, ↑touchieren] (bildungsspr. veraltet): rührend, bewegend, ergreifend …   Universal-Lexikon

  • TOUCHANT — adj. inv. Qui aime à se mêler indiscrètement de tout ce qui ne le regarde pas. Un enfant touche à tout. Substantivement, Un touche à tout. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • touchant — tou|chant [tu ʃã:] <fr. > rührend, bewegend, ergreifend …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.